Un chant proposé par Elkana pour la Havdala du 7 novembre

Ha-mavdil beïn kodèch le-hol

Hatatéinou Hou yimhol

Zarénou ou-cheloménou yarbé ka-hol.

 הַמַּבְדִּיל בֵּין קדֶשׁ לְחול,

חַטּאתֵינוּ הוא יִמְחול, 

זַרְעֵנוּּ וּשְׁלוֹמֵינוּ יַרְבֶּה כַּחול.

 

 

Puisse Celui qui distingue entre le sacré et le profane

à nos égarements, accorder le pardon

Et, comme les grains de sable, multiplier notre postérité et notre prospérité.