Dracha de Michèle Tauber pour la fête de Chavouot

Le Livre de Ruth, comme toute autre œuvre littéraire, peut être considéré sous différents angles, tels que celui de la bonté qui caractérise les héros de l’histoire, et en particulier Ruth elle-même, le statut des convertis dans le judaïsme, ou la lignée davidique. Examinons plutôt le Livre de Ruth sous son aspect féministe, ou plutôt féminin.

[Lire la suite]

Dracha de Rivon Krygier - 22 mai 2020

La paracha Be-midbar, s’ouvre sur un large recensement de la population, tribu par tribu. Il ressemble à s’y méprendre à celui qui est décrit en Exode 38, opéré quelques mois plus tôt. On y apprend ici et là (Nb 1,46 et Ex 38,26) que le nombre des fils d’Israël était très précisément de 603.550. Au sortir de l’Égypte, soit un an plus tôt, un verset (Ex 12,37) indique qu’ils étaient autour de 600.000כְּשֵׁשׁ מֵאוֹת אֶלֶף  et, à la fin des 40 ans d’errance, peu avant la conquête de la terre d’Israël, lors d’un dernier recensement, ils sont au nombre de 601.730 (Nb 26,51).

[Lire la suite]

Dracha de Aline Benain, présidente d'Adath Shalom

 « Quand on aime, on ne compte pas » dit le français.

Le texte biblique semble affirmer le contraire : Quand on aime, on compte, ou, plus précisément, quand Dieu aime, il compte et même recompte.

Commentant cette Sidra, Rachi explique « C’est par l’amour qu’Il leur porte qu’Il les compte à tout moment : Il les a comptés lorsqu’ils sont sortis d’Egypte et de nouveau après la faute du veau d’or afin de connaître le nombre de survivants et encore une fois lorsqu’il est venu faire résider sa Chehina sur eux.

Commentaire de la paracha Be-har, be-Hooukotaï, par Rivon Krygier, 15 mai 2020

Le 6 mai dernier disparaissait une des grandes figures du sionisme religieux en Israël et j’aimerais lui rendre hommage. Le Rav Nahum Eliézer Rabinovitch a été le directeur, 32 ans durant, de la Yeshivat-hesder de Maalé Adoumim. Brillant savant de la Tora, il était également titulaire d’un doctorat en mathématiques de l’université de Montréal.

[Lire la suite]

Le mot du rabbin

Chers amis
 
Vous avez été nombreux à me solliciter pour obtenir des conseils de prières.
Hormis la liturgie quotidienne habituelle suffisamment riche, vous trouverez en cliquant sur les liens, trois propositions, ainsi que les liens pour télécharger le sidour de chabbat et le texte des principales prières de l'office de chaharit de semaine.
Vous retrouverez aussi ici les bénédictions pour la communauté, pour la France et pour l'Etat d'Israël.

Bénédictions pour la communauté, pour la France et pour l'Etat d'Israël

[Lire la suite]

Dracha de Raphaël Hadas-Lebel (16 mai 2020)

Nous lirons cette semaine deux Sidrot, Behar et Beḫuqotai, qui concluent la lecture du livre du Lévitique. Je ne traiterai directement ni de l’une ni de l’autre, car j’ai choisi de focaliser notre attention sur les deux Haftarot, qui ont la particularité d’être tirées du livre de Jérémie. Elles sont, on le verra, de style différent, mais leur message n’est pas sans résonance pour la période difficile que nous vivons.

[Lire la suite]

Aharé Mot

Chers amis,
Voici en vidéo l'étude avec Pierre El-Ghouzzi sur le thème de la sidra Aharé Mot.

[Voir la suite]

A l'occasion de Yom ha-Âtsmaout

Sous la direction de Laurence Temime et Gabriela Golberg



Par la chorale d’Adath Shalom, « Chirat Ha-Nechama »

C’est Rivon Krygier, rabbin d’Adath Shalom, qui m’a fait découvrir ce chant, il y a dix ans, lorsqu’il m’a recrutée pour diriger la chorale d’Adath Shalom, « Chirat Ha-Nechama » (le Chant de l’Ame). Le nom de cette chorale est, m’a-t-il expliqué, directement inspiré de ce chant, du poème mystique de Rav Nahman de Bratslav sur lequel Naomi Shemer a composé sa chanson onirique et envoûtante.

[Lire la suite et écouter ce chant]

Au sein d'Israël, tous garants les uns des autres

Si vous avez besoin d’aide ou si vous avez un peu de temps  pour rejoindre la commission SOLIDARITE, contactez-nous