Dracha de Rivon Krygier, 26 juin 2020

L’insurrection de Corah et de son parti contre Moïse et Aaron, telle qu’elle est contée dans notre paracha, est devenue pour la tradition juive l’exemple-type d’une conspiration menée pour des motifs pernicieux contre la Tora et l’ordre hiérarchique qu’elle instaure. Dans les Maximes des Pères (5:17), la contestation déclenchée par la bande à Corah, si l’on peut nommer ainsi cette coalition hétéroclite, est qualifiée de polémique mal-intentionnée ou bassement intéressée, en hébreu : Mahlokèt che-eina le-chèm chamaïm
ושאינה לשם שמים זו מחלוקת קרח וכל עדתו:

[Lire la suite]

Dracha de Rivon Krygier, 19 juin 2020 / 28 Sivan 5780

 

Quand on demande au novice quelle faute si grave de la génération des Hébreux sortie d’Égypte leur aura valu l’errance dans le désert quarante ans durant, la réponse la plus courante est : la faute du veau d’or (en hébreu : hèt ha-êgel). C’est faire l’impasse sur la paracha de cette semaine, Chelah lekha qui met en scène une autre faute jugée également par la Tora comme extrêmement grave, celle dite des explorateurs (en hébreu : hèt ha-meraglim). C’est cette dernière et non celle du veau d’or, qui induit l’errance des 40 ans, jusqu’à ce que périsse la génération des adultes sortis d’Égypte (au-delà de l’âge de 20 ans, cf. Nb 14,29). Nous allons voir toutefois que la confusion entre les deux épisodes s’explique par certaines similitudes.

[Lire la suite]

Les dernière réunions Zoom du beit hamidrach ont été enregistrées !

Dracha de Simon Luque, 19 juin 2020

La paracha de cette semaine est située entre Beaalotek’ha et Kora’h, juste après l’épisode de la médisance de Myriam vis-à-vis de l’épouse de son frère Moise, qui lui valut d’être atteinte de tzaraat, de lèpre ; et celui de la révolte menée par Kora’h envers l’autorité de Moïse. Bien qu’elle ne semble pas être à sa place d’un point de vue chronologique, l’épisode des explorateurs qui y est relaté s’intègre complètement entre elles.

[Lire la suite]

Dracha de Rivon Krygier, 12 juin 2020

Dans la paracha Behaalotekha (« En t’élevant… »), se trouve un verset bien étrange, non tant par son contenu que par la place qu’il occupe dans le récit. Dans l’affaire de la médisance d’Aaron et Myriam envers Moïse (à propos de la femme noire qu’il a épousée), le verset rapporte que « Dieu entendit (leur commérage) : Va-yichemâ Ha-Chèm ».

[Lire la suite]

Dracha de Rivon Krygier, 5 juin 2020

Suffoquer lentement jusqu’à la mort sous le poids du genou d’un policier… C’est ce qui est arrivé à George Floyd à la suite d’une interpellation à Minneapolis (Minnesota), le 25 mai 2020. Aux quatre coins de l’Amérique et ensuite en bien d’autres villes de la planète, l’indignation a gagné les cœurs, soulevé de vives protestations jusqu’à des manifestations incontrôlées de violence.

[Lire la suite]

A l'occasion de Yom ha-Âtsmaout

Sous la direction de Laurence Temime et Gabriela Golberg



Par la chorale d’Adath Shalom, « Chirat Ha-Nechama »

C’est Rivon Krygier, rabbin d’Adath Shalom, qui m’a fait découvrir ce chant, il y a dix ans, lorsqu’il m’a recrutée pour diriger la chorale d’Adath Shalom, « Chirat Ha-Nechama » (le Chant de l’Ame). Le nom de cette chorale est, m’a-t-il expliqué, directement inspiré de ce chant, du poème mystique de Rav Nahman de Bratslav sur lequel Naomi Shemer a composé sa chanson onirique et envoûtante.

[Lire la suite et écouter ce chant]

Par Gérard Rabinovitch

Pour des « Humanités bibliques et juives »

Gérard Rabinovitch est un philosophe et sociologue français, chercheur au CNRS, chercheur associé au Centre de recherche «Psychanalyse, médecine et société» de l’université Paris VII - Denis Diderot et directeur de l’institut européen Emmanuel Lévinas-AIU. A notre invitation, il nous offre sa réflexion sur la conception du judaïsme comme civilisation par-delà sa dimensions religieuse.

[Lire l'article]

Peut-on, sur un plan halakhique, compte tenu de la crise sanitaire, utiliser son ordinateur pour faire les prières durant Chabbat ?

Non, ce n’est pas une bonne idée. Ce ne serait pas techniquement et halakhiquement impossible dans des conditions bien définies. Mais dans les conditions de la plupart d’entre nous, ce n’est pas réalisable sans enfreindre le Chabbat.

[Lire la suite]

Au sein d'Israël, tous garants les uns des autres

Si vous avez besoin d’aide ou si vous avez un peu de temps  pour rejoindre la commission SOLIDARITE, contactez-nous