Pourim

Lecture de la meguila d'Esther

Cette fête n’est pas mentionnée dans la Tora, car le récit se déroule après la destruction du Temple de Salomon.

Pourim rappelle la délivrance de la communauté juive exilée en Perse (vers - 520), grâce au courage d’Esther et de son oncle Mardochée pour contrecarrer le décret d’extermination d’Aman. Le mot Pourim est un mot perse qui signifie " tirage au sort ", car Aman tira au sort la date du 14 adar pour exterminer la communauté. Par reconnaissance à l’Eternel, nous nous réjouissons en accomplissant quatre mitsvot.

Les quatre mitsvot de Pourim sont :

1 - La lecture de la meguila le soir et le matin.

2 - Le repas de Pourim, michté.

3 - L’envoi de mets à ses voisins, michloah manot.

4 - Les dons aux pauvres, matanot laévionim.