Jean-François ZYGEL fait vibrer Adath Shalom !

Lundi 23 janvier 2012

Salle comble, salle comblée !

En présence de M. Philippe Goujon, député maire du 15ème, de Mme Marie Tubiana, Adjointe au Maire, de M. Jacques Canet, Président de la synagogue de la Victoire, de M. Bruno Fraitag, Vice-Président de l’ULIF-Copernic, de M. Daniel Stein, Président de Dor Vador, Jean-François ZYGEL, avec Martine Bailly au violoncelle et Philippe Berrod à la clarinette ont conjugué les musiques juives.

Comme l’a souligné Simon Luque, Président d’Adath Shalom, la musique de Zygel fait le lien entre tradition et modernité. À l’instar du mouvement Massorti, qui accepte la modernité et promeut un judaïsme de tradition, Zygel crée des ponts entre les musiques juives d’hier et d’aujourd’hui.
Zygel revisite les œuvres classiques, brode sur des thèmes profanes ou sacrés, emprunte les notes d’un Kol Nidré, vole la mélodie d’un Chema… et nous donne à entendre des musiques de sa création et pourtant familières. Donne, oui. Car il y a du don dans l’œuvre de Zygel, comme dans l’interprétation brillante de Martine Bailly et de Philippe Berrod.

Petite histoire de la musique.

Jean-François Zygel au pianoMartine Bailly connaît la musique. Premier violoncelle solo de l’orchestre de l’Opéra de Paris pendant 26 ans, Martine est tombée par « hasard » sur les partitions écrites par Jean-François Zygel. Si les pièces pour violoncelle étaient achevées, les pièces pour piano n’étaient que très partiellement écrites. Elle part alors à la rencontre de Zygel. La magie opère. Zygel complète les pièces pour piano, écrit la partition pour clarinette. Le trio naît ainsi fin 2010, et depuis, il joue et rejoue les « Douze chants hébraïques » pour le bonheur de tous.

Aujourd’hui, Martine Bailly dit que « ces pièces (l’) accompagnent et (l’) aident à vivre ». La complicité des regards échangés lors du concert à Adath Shalom entre elle et Jean-François Zygel en témoigne.

Philippe Berrod est clarinette solo de l’Orchestre de Paris et enseigne son instrument au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Il a aussi une complicité de longue date avec Jean-François Zygel en particulier, et avec la musique juive et klezmer en général.

 

 

 

Merci à Isabelle et aux bénévoles dont l'énergie a congtribué à la réussite de cet événement.

Simon Luque en conversation avec Philippe Goujon Rendez-vous est pris avec Jean-François Zygel et ses acolytes pour un concert à Adath Shalom en 2013. Toujours dans les pas de Shalom Zygel, arrière-grand-père Hazan de Jean-François, à qui ce concert était dédié.