Numéro 6 : L'ETUDE JUIVE Mode de pensée et mode de vie

Quelle est la place spécifique accordée par le judaïsme à l’étude des textes ? Quelles sont les règles d’interprétation ? Quelles sont les méthodes d’étude ? Est-elle réservée à quelques savants ou bien destinée à tous ? Surtout, dans quel but les Juifs étudient-ils les textes avec tant d’acharnement ? Est-ce seulement en vue d’établir les lois pratiques qui découlent de la Tora ? L’étude doit-elle précéder ou accompagner la pratique des rites ? Les Juifs cherchent-ils autre chose dans cette forme d’ascèse qu'est la pratique de l'étude des textes ?

[Lire la suite]

Pour lire des articles en ligne :  www.mikhtav.org     Pour vous abonner, cliquez ici


Mardi 21 mars 2017 à 20h

Les avancées de la science, les développements de la génétique, des connaissances en psychologie, interrogent ce que l'on sait, ce que l'on ignore, ce que l'on croit et attend d'une maîtrise de la transmission intergénérationnelle.

Dimanche 26 mars 2017 à 19h

Accueil à 18h30

Une pièce d'Isabelle Starkier et Judit Maian avec le soutien du Fonds Social Juif Unifié et de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
La rencontre du ghetto et du tango en Europe de l'Est, en Argentine et aux Etats Unis.

Centre Rachi de Troyes du jeudi 15 au dimanche 18 juin 2017

Ce séminaire de formation à l’accompagnement spirituel (Spiritual Care) à l’intention de professionnels et de bénévoles issus de différentes communautés juives francophones est le fruit des réflexions conjointes de Madame le Rabbin Valérie Stessin, et des Dr Michèle Levy Soussan et Dr Marc Cohen. Le projet pilote a été présenté par la communauté Adath Shalom de Paris et sa présidente Madame Aline Benain.


La communauté Adath Shalom envisage de réaliser des travaux de réorganisation et d’aménagement de ses locaux.
Deux options sont envisagées et nous souhaitons recueillir vos réactione et vos observations sur chacune d'elles.
C'est pourquoi nous vous proposons de vous exprimer à l'aide d'un questionnaire en ligne.

[Lire la suite]

Dracha prononcée le 10 mars 2017 par Tony Lévy

Imagine-t-on une seule synagogue de par le monde, de quelqu'obédience qu'elle soit, qui n'accueille pas le shabbat en chantant 'lekhah dodi'' (LKD) , comme nous venons de le faire? Le chant (l'hymne) lui-même a un auteur, comme on peut le vérifier aisément, puisqu'il s'agit d'un acrostiche: les initiales du premier couplet jusqu'au huitième nous donnent le nom de l'auteur:(ש.ל.מ.ה  ה.ל.ו.י) Shlomo ha-Lewi, en fait Shlomo ha-Lewi Alqabetz (1505-1584?).

[Lire la suite]

Une intervention de notre rabbin Rivon Krygier au nouveau colloque des intellectuels juifs de langue française

Vous pouvez visionner la Leçon Biblique donnée par notre rabbin Rivon Krygier au Nouveau Colloque des Intellectuels Juifs de Langue Française, filmée par Akadem, sur le thème :

"Le Non-sacrifice d’Isaac ou la responsabilité du Rescapé"

Dracha prononcée le 17 février 2017 par Jeanne Favrat

La parasha de la semaine dernière Beshalakh se termine par la guerre   d’Amaleq dont Josué triompha. La parasha de ce shabbat porte le nom de Yitro. A l’annonce de ce titre, des voix rabbiniques s’élèvent dans le Talmud : « Comment a-t-on pu donner le nom de yitro, le polythéiste, à la parasha  qui relate le don de la loi des dix Paroles ??? » Mais, pourquoi cette question, alors que tout le monde sait que la tradition juive désigne chaque parasha par le premier mot clé du premier verset, ici, yitro ? Parce que sans doute les rabbins sont les rabbins, ils ont « une oreille qui voit et un œil qui entend » Et cela, tout le monde le sait aussi !

Dracha prononcée le 23 décembre 2016 par Dominique Lejoyeux

La paracha vayechev ouvre le cycle des 3 parachiot consacrées à la vie de Joseph.
le verset 1 du  chapitre 38 débute par ces mots il arriva en ce temps là que Yehouda descendit de chez ses frères, ce récit arrive ici “ comme un cheveu sur le soupe” et vient interrompre subitement l’histoire  de Joseph, quel est le sens de cette interuption ? pour quelle raison inclure dans l’histoire de Joseph cet interlude qui dépeint Juda, sous un jour peu reluisant ? Que penser de Tamar, qui induit volontairement son beau-père en erreur, s’agit-il, comme le veulent certains exégetes d’un ajout tardif au cycle de Joseph ou en est-il au contraire une partie intégrante sans laquelle ce cycle ne pourrait se comprendre ?

Dracha prononcée le 2 décembre 2016 par Catherine Chalier

Pour Aline, notre présidente, à l’approche de son anniversaire

Dans la Paracha Toldot que nous lisons cette semaine, nous sommes témoins de plusieurs épisodes qui mettent en scène les rapports hautement  conflictuels entre les deux frères jumeaux que sont Jacob et Esaü. Je voudrais d’abord m’arrêter à l’épisode de la vente de  son droit d’aînesse par Esaü et cela pour un plat de lentilles, en me demandant avec Simon Wieseltier dans son très beau livre intitulé Kaddish si l’échange des questions entre les deux frères n’a pas une portée philosophique.

[Lire la suite]

Dracha prononcée le 16 décembre 2016 par David Encaoua

La Paracha Vayyichlach (Béréchit, 32-36)  relate différents événements survenus à Jacob lors de la sortie de chez son oncle et beau-père, notamment  le célèbre combat nocturne. C’est un épisode très intéressant, car on y découvre comment et pourquoi le comportement de Jacob conduit in fine à ce que le combat redouté soit remplacé par une rencontre fraternelle. Cette Paracha délivre un sens général que l’on peut expliciter, en développant quatre questions, tournant autour d’un thème commun, que j’ai intitulé: la  fraternité retrouvée, ou comment Jacob  évite les solutions à  sens unique.

[Lire la suite]

Au sein d'Israël, tous garants les uns des autres

Si vous avez besoin d’aide ou si vous avez un peu de temps  pour rejoindre la commission SOLIDARITE-AREVIM, contactez-nous ou  téléphonez au 06 72 79 90 55

 

Nous avons le plaisir de vous annoncer la création une activité pour les jeunes de 14 à 18 ans des communautés Massorti

Le groupe ADO-NOLAM* sera un espace de rencontres et d’échanges pour les jeunes qui souhaitent approfondir leur réflexion et renforcer leurs liens avec le judaïsme dans une atmosphère conviviale. Les jeunes des communautés Massorti d’Île-de-France se rencontreront pour des échanges d’idées, des débats, des études, des sorties culturelles et peut-être des voyages...

* sur le mode humoristique !

POUR UNE ÉDUCATION JUIVE MODERNE

Cinq ans après sa création, l'École Juive Moderne a reçu en mars 2012 son premier contrat d'association du ministère de l'Éducation Nationale, preuve s'il en fallait de la pertinence de son projet pédagogique, et de l'excellence de l'enseignement qui y est dispensé.